ISBN 978-2-88340-172-3
Pages 468
Format 16 x 24
Prix 35 CHF
31.50 €

Schwarzenbach"Maman, tu dois lire mon livre" Annemarie Schwarzenbach, sa mère et sa grand-mère

Traduit de l’allemand par Etienne Barilier

Alexis Schwarzenbach, le petit-neveu de la mythique Annemarie Schwarzenbach, historien de formation, s’est penché sur l’histoire de ses ancêtres, l’illustre famille zurichoise qui possédait au début du XXe siècle la plus grosse industrie de la soie au monde.

Dans ce roman familial, les femmes occupent une place dominante. Renée Schwarzenbach-Wille (1883-1959) était la fille cadette d’Ulrich Wille, le général en chef de l’armée suisse pendant la Première Guerre mondiale. En 1904, elle épousa Alfred Schwarzenbach, héritier des usines de soie. Cette femme de passion vécut sans compromis pendant plus de quarante ans entre son amour pour son mari et celui d’une chanteuse d’opéra, Emmy Krüger. Sa mère, Clara, était une descendante de la famille Bismarck, et le cœur de Renée battit toute sa vie pour l’Allemagne, pour le Kaiser, pour Hitler ou plus tard, pour Adenauer. Deux de ses cinq enfants lui donnèrent beaucoup de soucis : son fils aîné Robuli, qui ne parvint jamais à parler et Annemarie, sa deuxième fille – écrivaine, journaliste, photographe, voyageuse – avec laquelle elle entretint des relations extrêmement passionnelles tout au long de sa vie. Il y avait certes leurs dissensions politiques, mais aussi la drogue dans laquelle Annemarie sombrait régulièrement.

Les recherches d’Alexis Schwarzenbach lui ont permis d’avoir accès à des documents conservés dans sa famille, jusque-là inédits, qui éclairent d’un jour nouveau l’histoire d’amour et de haine d’Annemarie et de sa mère, le rôle important que joua sa grand-mère Clara Wille pour tenter d’apaiser les conflits, et qui soulèvent un voile sur le mystère de la mort précoce d’Annemarie Schwarzenbach, à Sils, en novembre 1942.

Cahier hors texte de 55 photos

Retour haut de page