ISBN 978-2-88340-141-9
Pages 144
Format 17 x 20
Prix 30 CHF
30.50 €

SionMax Ehrlich, Le Théâtre contre la Barbarie

52 fac-similés et illustrations noir/blanc

Max Ehrlich (1892-1944) a été l’une des plus célèbres figures du cabaret berlinois sous la République de Weimar, où ce genre théâtral populaire est à son apogée. Berlin est à l’époque la nouvelle capitale culturelle de l’Europe. Mais l’arrivée au pouvoir des nazis met brutalement fin à cette production. En 1939, Max Ehrlich s’exile en Hollande. Déporté dans le camp de Westerbork, l’antichambre d’Auschwitz, il y retrouve la fleur du cabaret berlinois, et décide de continuer avec eux les productions théâtrales, qui deviennent ainsi, pour les acteurs comme pour le public des détenus, un moyen de résistance contre la barbarie. Mais le 12 septembre 1944, Max Ehrlich sera déporté à Auschwitz où il disparaît, comme beaucoup de ses camarades.

Retour haut de page