Aharon

Megged

Aharon Megged est né en Pologne, à Wloclawec, en 1920. A l’âge de 6 ans, il émigre en Palestine avec ses parents, tous deux professeurs d’hébreu. A l’âge de 14 ans, Aharon Megged rejoint la « Hagana » (première armée secrète) ; il deviendra un tireur d’élite. En 1937, il termine le lycée mais pour les jeunes gens de sa génération, nourris intellectuellement dans les mouvements de jeunesse sioniste, l’université représente « une option tiède ». Aussi, Aharon Megged rejoint-il le kibboutz Sdot-Yam en 1938 où il restera jusqu’en 1946. Il travaille comme pêcheur, dans l’agriculture et comme docker dans le port de Haïfa. De 1946 à 1948, il sera l’envoyé du mouvement des Kibboutz aux états-Unis où il créera, en collaboration avec d’autres membres, le mouvement « Hachalutz Hatzair ». Il revient en Israël et s’installe définitivement à Tel Aviv. A partir de cette époque commence sa vraie carrière d’écrivain, même si ses premiers écrits datent de 1938. De 1968 à 1971, il est l’attaché culturel à l’Ambassade de Londres. 1974/1975, il est l’invité de l’Université de Haïfa où il dirige un atelier d’écriture. 1977/1978, il enseigne dans le cadre du « Centre d’Etudes Hébraïques » près de l’Université d’Oxford en Angleterre. Il a été l’invité de nombreuses universités américaines de 1962 à 1981. Il crée et participe à des revues littéraires, tels que Massa qui deviendra le supplément littéraire hebdomadaire du quotidien La-Merhav. Les ouvrages d’Aharon Megged ont été traduits dans de nombreuses langues. Aharon Megged est marié à Eda Zoritte, une romancière elle aussi.