Paolo

Di Stefano

Né à Avola, dans la province de Syracuse en Sicile en 1956, Paolo Di Stefano est arrivé enfant à Lugano. Il a dirigé la rubrique culturelle du Corriere del Ticino, puis celle du Corriere della Sera à Milan, avant de choisir le métier de reporter, qu’il pratique auprès de ce même journal. Outre des essais philologiques et littéraires, il a publié un recueil de poésie (« Minuti contati »), et plusieurs romans. « Baisers à ne pas renouveler », paru en italien en 1994, est son premier roman et sa première œuvre traduite en français, que Metropolis a publiée en 2003. « Tutti contenti » / « Tous contents » a été publié en Italie en 2004.