ISBN 978-2-88340-197-6
Pages 186
Format 13 x 21
Prix 28 CHF
18€

Christian FlischMiss Julia Flisch, L'aube du féminisme

Beaucoup de personnalités qui ont marqué l’Histoire ont des racines suisses que les mouvements migratoires ont fait oublier. Née en 1861 à Augusta en Géorgie et morte en 1941 dans sa ville natale, Miss Julia Flisch, fille d’un confiseur grisonnais établi en Amérique, était une enseignante, une femme de lettres, une journaliste féministe engagée et une intellectuelle reconnue. Après de brillantes études secondaires, elle voulut entrer à l’université de Géorgie mais cet établissement, uniquement réservé aux garçons, rejeta sa candidature. Outrée et profondément blessée, elle adressa au journal The Augusta Chronicle du 20 novembre 1882 une lettre ouverte destinée aux autorités et intitulée Give the Girls a Chance ! qu’elle signa A young woman. Ce cri d’indignation connut un si fort retentissement qu’il détermina son engagement pour l’accès des femmes à une éducation supérieure et pour leur indépendance sociale dans la Géorgie conservatrice des XIXème et XXème siècles. Depuis 1994, le nom de Julia Anna Flisch est inscrit au tableau d’honneur des femmes de Géorgie.

La vie de Julia Flisch nous rappelle à quel point l’obtention de certains droits qui nous paraissent aujourd’hui élémentaires pour les femmes, comme celui de s’instruire, de choisir son destin, d’aller voter, a fait l’objet de luttes âprement menées. « Miss Julia » aura fait gloire à ses racines suisses en marquant l’histoire des mentalités au tournant décisif des XIXème et XXème siècles.

Retour haut de page