ISBN 978-2-88340-200-3
Pages 172
Format 10.8 x 17.5
Prix 15 CHF
10€

Shmuel T. MeyerThe Great American Disaster

ET LA GUERRE EST FINIE…

THE GREAT AMERICAN DISASTER

 Shmuel T. Meyer aime LA VILLE. Dans Ah j’oubliais l’effarante beauté des lieux (Metropolis), il tombait amoureux de Genève.

Ici, c’est NEW YORK. Un New York rythmé par la gémissante trompette de Miles et le sax de l’ange Coltrane. Un New York que le lieutenant Gantz, fil conducteur du livre, connaît par coeur. Après la chair et le sang de la guerre de Corée, Gantz ne sait plus aimer. Il le pense. Et puis, il y a Thelma et sa fille, repêchée dans l’East River. Et cette autre mère qui attend son dernier fis vivant, Winston. Un fils qui tarde à rentrer dans un quartier où souvent les balles se perdent dans la tête des enfants noirs. 

Ce que la guerre fait des humains, ce que le racisme, ce que l’antisémitisme font des humains ; ce que le jazz, et l’amour font des femmes et des hommes. 

Le nouvelliste Shmuel T. Meyer plante le décor, une odeur, son tempo et enclenche un plan séquence aussi subtil qu’écorché, tendre, drôle aussi.

Retour haut de page