ISBN 978-2-88340-094-8
Pages 256
Format 13 x 21
Prix 30 CHF
21.50 €

HarevenSoif, La Trilogie du Désert

Traduit de l’hébreu par Arlette Pierrot

Dans cette trilogie dédiée au désert, aride et violente, Shulamith Hareven raconte une histoire du peuple hébreu après la sortie d’Égypte, réécriture iconoclaste de l’Exode, sans parole donnée, sans miracle, avec un dieu invisible et muet. «… ils s’échappaient des terres habitées du pays d’Égypte et rejoignaient ceux qui les avaient précédés. » Ils sont des va-nu-pieds en haillons qui laissent derrière eux les terres fertiles d’Égypte pour rejoindre d’autres miséreux dans la chaleur du désert. Ils fuient le joug de l’esclavage et découvrent qu’« une liberté prodigieuse, immense, au-delà de la mesure humaine, flottait dans l’air. Il n’y avait pas d’ordre du jour, il semblait qu’il n’y avait pas d’ordre du monde. (…) Il n’y avait ni maître, ni esclave, seulement le désert…» La Loi imprègne lentement leur esprit dans l’immobilité du temps. Et dans cette même immobilité, de l’autre côté du désert, les Gabaonites attendent cet ennemi invisible aux coutumes étranges, ces égarés du désert, ils attendent et ils ont peur… d’Égypte, telle qu’elle est “ vécue par le peuple, et non une vision de la direction ”, selon l’auteure.

Presse : “ Le peuple hébreu, tel qu’elle le met en scène, est composé d’êtres ordinaires qui affrontent la dureté du désert et sont condamnés à s’y adapter.” 24 Heures, Frédéric Julliard

“ Trois hommes, trois figures pour se laisser emporter dans la rugosité et la chaleur du désert.” Le Courrier, Florence Joye

Retour haut de page