ISBN 978-2-88340-098-6
Pages 352
Format 13 x 21
Prix 30 CHF
24.50 €

HesseTessin

Traduit de l’allemand par Jacques Duvernet

En 1919, après la Première Guerre mondiale, Hermann Hesse s’installe au Tessin, espace de vie qu’il a découvert au début du siècle lors de ses fréquents voyages en Italie. Cette période coïncide avec une crise personnelle : il vient de se séparer de sa femme et de ses enfants; de surcroît, il est ruiné. Le Tessin sera la terre de la renaissance après le chaos, quand, installé dans un modeste appartement de la Casa Camuzzi, un palais baroque dont la vue plonge sur le lac de Lugano, il va écrire Le dernier Été de Klingsor, ainsi que des textes sur la nature, la campagne et la vie tessinoises, qui forment le tissu de ce recueil. L’artiste trouve une rare inspiration dans les paysages du Tessin du Sud, aux allures d’une campagne toscane abritée par les Alpes. Il plonge dans les lacs, observe un tournesol une heure durant et commence à peindre à l’aquarelle ce paysage lumineux. Observateur, contemplateur, mais surtout métaphysicien du paysage, Hermann Hesse livre ici une partie de son amour de la nature et de la culture; c’est autant le poète que le conteur ou le philosophe qui s’exprime dans ces pages parues à l’époque dans de grands journaux ou revues germaniques.

Retour haut de page