ISBN 978-2-88340-187-7
Pages 352
Format 16 x 24
Prix 32 CHF
26.50 €

LagnadoL'Homme au complet blanc

Traduit de l’anglais

À travers le portrait de son père, Lucette Lagnado retrace avec beaucoup de sensibilité un siècle de la vie de sa famille et de celle de la communauté juive du Caire. Nous suivons pas à pas la vie d’insouciance et de luxe, ponctuée par les fêtes juives, de Léon, un homme d’affaires égyptien toujours vêtu d’un complet blanc, bon vivant, célibataire endurci qui se résoudra à épouser sur le tard Edith, une femme jeune et ravissante. Brusquement, cette vie sera interrompue par la révolution nassérienne. Suivra le déchirement du départ forcé pour des terres inconnues qui veulent bien accueillir ces réfugiés, arrivés désemparés, dépouillés de leurs biens et de leur nationalité, en premier à Paris puis à Brooklyn. Pour Léon, le rêve américain ne sera que déchéance et nostalgie pour une vie à jamais perdue. Le dandy du Caire terminera vendeur de cravates dans le métro new-yorkais. Cette saga familiale reconstituée lève le voile sur un pan d’histoire occulté pendant près d’un demi-siècle : la douleur de l’exode forcé d’une famille juive du Caire.

Cet ouvrage, traduit dans de nombreuses langues, a été classé Bestseller par le New York Times Book Review et a reçu le Prix Sami Rohr pour la littérature juive.

« Un récit éblouissant… un portrait de sa famille et de son périple du Caire, … vers le Nouveau Monde. … elle retrace un monde disparu avec une ferveur élégiaque et une grâce peu commune et… chiffre le prix émotionnel de l’exil d’un oeil froid et avec indulgence…. Ms Lagnado nous offre, avec sa prose limpide et mélodieuse, une galerie de portraits de famille inoubliable. », Michiko Kakutani, New York Times

« (Il y a) de nombreuses raisons de lire ce livre pétillant, brillant… (Lagnado) avec finesse saisit les personnages de sa famille, et la métropole égyptienne autour d’elle, au point que le lecteur ne sentira pas l’énorme travail de recherche qui charpente cette histoire. Puis vous tomberez sur un détail tellement vrai… Lagnado est également une adepte du suspens… Un dernier baiser de la famille Lagnado à leur ville chérie. », New York Book Review

« L’histoire de la déchéance progressive d’une famille juive égyptienne nous est contée sans mélodrame par la plus jeune survivante… », The New Yorker

« La voix de 900 000 juifs contraints de quitter le monde arabe et dont les vies furent brisées, a toujours été étouffée. Leurs voix furent étouffées quand ils furent pillés ; étouffées quand ils embarquèrent vers des destinations qui ne seraient jamais leur terre natale ; étouffées quand ils se présentèrent devant l’histoire. Mais les mémoires autobiographiques de Lagnado ne sont pas celles d’une voix étouffée, et son ouvrage est tout sauf un hymne gentil à un monde disparu… ce livre est en soi une contribution éloquente « à la pitié et à la compassion, à la tendresse et à la grâce. » Une réussite fabuleuse », André Aciman, auteur de Out of Egypt 

Retour haut de page